Open/Close Menu
Dalie Farah -"Tant qu'il y a de la vie, il y a de l'histoire"

Le Doigt reçoit le grand prix de l’héroïne Madame Figaro.

On aura tout vu. Me voilà avec Le Doigt qui reçoit le grand prix de l’héroïne Madame Figaro. Le 7 janvier 2018, le jour où le personnage et moi-même faisons deux doigts d’honneur, avant que ma joue et celle de mon personnage ne reçoivent une gifle, nous devions établir lors d’un cours de philosophie si…

Deux petites bourgeoises de Colombe Schneck

Deux petites bourgeoises, roman cénotaphe d’une amitié entre deux filles Esther et Héloïse. Deux petites bourgeoises nous dit le titre avec une pointe de provocation mimant la légèreté d’une fausse Comtesse de Ségur. Parce que ce roman évoque davantage une grande bourgeoisie qu’une petite ; il est vrai que le Bourgeois a mauvaise presse –…

De La musique avant toute chose BTS 2021-2022

« La musique accompagne nos vies : dès le plus jeune âge, avant même la naissance semble-t-il, l’être humain est sensible au son, au rythme, à l’harmonie et au silence. La musique est source de plaisir, d’enthousiasme, de sensations fortes qui marquent notre mémoire. Très présente dans notre quotidien, elle est liée à la fête et…

Le cul de Masiero, les rides de Balibar, mais est-ce vraiment le sujet ?

Mais est-ce vraiment le sujet ? On élucubre ici et là sur la valeur du cul de Masiero et de la robe Chanel de Balibar. Quelle différence entre ces deux corps qui n’ont pas la même langue et se sont adressés à la France lors d’une remise des prix ? Si l’une s’est couverte de sang, à chercher…

Les Yeux de Mansour de Ryad Girod

Pour lui ce sera whisky, pour moi bière. Ryad, je le rencontre à Paris dans le bel hôtel particulier de la SGDL où je croise aussi deux compères fabuleux avec lesquels on rit de se voir si beaux en ce miroir sans reflet. Belle soirée, et on parlera longuement au retour avec Ryad inquiet que…

A la demande d’un tiers et De mon plein gré de Mathilde Forget

Je croise sa candeur farouche en Bourgogne, invitées comme primo-romancières dans des châteaux et des vins fameux, on se croise ; lauréate du crû on m’a installée sous la cheminée avec deux autres, ridicules mais élus, on signe, on trône. J’aime assez vite la vérité de son regard, on se croisera et l’on partagera la…

J’ai vu l’argent de la vieille et j’ai adoré

J’ai vu l’argent de la vieille et j’ai adoré. Le film a mon âge, il est né en 1973 ; lui ne sort pas d’un utérus berbère mais d’un corps-esprit italien. Ce film est une merveille d’humour -noir- ; de réalisme – lumineux – ; de cruauté – sociale. J’ai adoré et mes gosses aussi,…

Suiza de Benédicte Belpois

Toujours Chambery, je la remarque comme mon nez au milieu de ma figure quand elle goualante à la réunion petit-dej pour écrivains triés sur le volet. Y a Camille Brunel qu’arrive le sommeil collé aux paupières et Bénédicte Belpois, qui a le réveil matinal comme moi ; alors qu’une docte parole sentence notre condition écrivaine,…

Le travail de la viande de Liliane Giraudon

Liliane, c’est ma Lili, c’est la femme qui après une simple rencontre littéraire où je suis celle qui interroge les écrivains au Festival Littérature au Centre, m’enjoint, m’encourage à ne pas avoir peur de la littérature. Je suis lectrice et écrivaine en embuscade, qui y croirait à cette folasse-là à bouclettes qui cassent les pieds…

Tes ombres sur les talons de Carole Zalberg

Tes Ombres sur tes talons de Carole Zalberg J’écris mais je lis aussi, et je lis des auteurs classiques et des contemporains ; le meilleur est de croiser une personne et de rencontrer son livre. Je vais remonter le temps de ces lectures et commencer par évoquer Carole Zalberg. Imaginez, une femme blonde, plutôt élégante, presque…

Le terroriste clame : adorez-moi, haïssez moi ! Faites de moi une icône.

Le terroriste clame : adorez-moi, haïssez moi ! Faites de moi une icône. Cela m’arrive très rarement mais j’ai manqué à ma parole aujourd’hui. J’avais rendez-vous avec un média pour parler de mon travail sur les caricatures et j’ai annulé, le jour même. Vanité légitime des cœurs perdus. Hier, j’avais dit oui, prise par l’émotion…

Sélection d’Impasse Verlaine au prix Marie-Claire Blais (Québec-France)

Les finalistes Prix littéraire Québec-France Marie-Claire-Blais Édition 2020-2021  « Le Réseau Québec-France est heureux de dévoiler le nom des trois finalistes de l’édition 2020-2021 du prix littéraire Québec-France Marie-Claire-Blais. Le nom du lauréat ou de la lauréate sera connu lors du Salon international du livre de Québec prévu en avril 2021. L’auteur recevra une bourse de…

Sélection d’Impasse Verlaine au prix Ethiophile (prix franco-ivoirien)

Le prix Ethiophile Lilyan Kesteloot: Le prix franco-ivoirien dont le jury international est composé d’universitaires, de critiques et d’écrivains, couronne des œuvres littéraires d’Afrique, de la Caraïbe et de l’Océan Indien. Il est décerné à Paris au Procope. Un seul genre est admis à concourir chaque année : roman, conte, nouvelle, poésie, théâtre, essai, biographie….

Le Bégaudeau nouveau aurait un goût de mangue

Le Bégaudeau nouveau aurait un goût de mangue Et c’est pas de la piquette. Sous le titre Un enlèvement, et l’illustration stylisée de silhouettes personnages que l’on repère sur les portes des toilettes pour signifier un genre et un âge, le nouveau roman de Bégaudeau procède à plusieurs rapts. Le choix du roi Ce qui…

Pas de vague, comment toucher la zone sensible ? ou la chronique « camusienne» de Béatrice Diarra.

Pas de vague, comment toucher la zone sensible ? ou la chronique « camusienne» de Béatrice Diarra. Si Stendhal publiait ses chroniques italiennes depuis des nouvelles éparses écrites ça et là, Béatrice Diarra compose à partir de ses souvenirs, de son histoire, de ses observations une chronique caustique, engagée et émouvante d’un monde absurde, fantastique, triste, insupportable…

Intégration: Lysiakrea.com