Open/Close Menu
Plumes d'ailes
&
Mauvaises graines
Paroles, voix et cultures citoyennes

Une plume d’ailes prend la plume…

livre-claude-jacquet

« Au fil du temps, j’ai pris conscience, au cours d’une recherche spirituelle, que, si les religions avaient tendance à s’affronter de façon dogmatique, les Sages qui en sont à l’origine et qui en balise le parcours sont tous du même avis. Aucune controverse entre un sage Soufi, bouddhiste, hindouiste ou chrétien. De plus, il y a deux ans, j’ai, après avoir visionné une video de Basarab Nicolescu, physicien quantique qui est, avec Edgar Morin, à l’origine de la transdisciplinarité, pris conscience que la physique confirmait ce que disent les Sages depuis des millénaires : tout est UN. A la suite de deux scinchronicités improbables, j’ai rencontré Basarab qui m’a encouragé à publier mes hypothèses. C’est lui qui a rédigé la quatrième de couverture. Gilles Farcet (collaborateur d’Arnaud Desjardins) a rédigé la préface. »

Claude Jacquet
purple-1278283_960_720

Claude Jacquet est un homme libre. Sa liberté il l’a conquise au prix d’un long chemin de quête intellectuelle et spirituelle. Le fondement de sa liberté est le refus de tout dogme. « Rigueur et ouverture » est l’axe de sa recherche. « Claude Jacquet respecte la valeur de la raison mais il s’ouvre à un réel transrationnel, auquel il a eu accès par son expérience personnelle. S’il connaît la puissance des symboles, il est en même temps sensible à la vision quantique du monde. Son hypothèse audacieuse sur l’existence d’une particule, qui est le messager de l’amour qui lie l’être humain à la conscience universelle, est à prendre au sérieux : « Les cerveaux humains seraient ainsi responsables de la projection du film dont le Tiers Caché serait, hors du temps et de l’espace, l’auteur et le metteur en scène. »
Basarab Nicolescu ( physicien roumain)

 » Basarab Nicolescu, théoricien de la transdisciplinarité, qui interroge le réel sur le plan de la logique, du langage, de l’imaginaire, de la philosophie, de la vie psychique, de la spiritualité, de la religion, de la société et de la vie de tous les jours. Chercheur honoraire au CNRS, Professeur à l’Université de Cluj-Napoca (Roumanie), Membre de l’Académie Roumaine, Président-fondateur du Centre International de Recherches et Études Transdisciplinaires (CIRET), il est aussi l’auteur, entre autres, de Nous, la particule et le monde (EME éditions, 2012); Qu’est-ce que la Réalité ?(Liber 2009), L’homme et le sens de l’Univers – Essai sur Jakob Boehme (Le Félin, 1995), Théorèmes poétiques (Editions du Rocher, 1994), La transdisciplinarité, manifeste (éditions du rocher, 1996). »

cf une émission qui lui est consacrée sur France Culture : http://www.franceculture.fr/emissions/les-racines-du-ciel/basarab-nicolescu-l-esprit-en-eveil

En lisant ce livre de Claude Jacquet, une expression m’est venue qui me paraît adéquate pour désigner l’auteur comme son propos.
Honnête homme… Ce qui nous est proposé ici, c’est le fruit de toute une vie de recherches, de réflexions mais aussi et surtout de rencontres et d’expériences vécues. Claude, assez tôt, a résolu de faire son possible pour, le moment venu, quitter ce monde en en ayant appris quelque chose. Cela paraît peu, et c’est en fait beaucoup. Prendre congé de cette existence un peu moins idiot qu’on y est arrivé pourrait être une définition de la démarche de “l’honnête homme” au sens classique du terme. Celui qui, avec les outils dont il dispose, les connaissances apportées par son temps comme celles héritées du passé, cherche à comprendre, à mûrir, à s’ouvrir… Et, au fait, qu’est-ce qu’une recherche spirituelle, dès lors qu’on la dépouille de ses connotations fumeuses, sinon une quête d’ouverture, une soif de perspective au sens large ?
Le propos de Claude Jacquet, clair, précis, solide, se fonde sur une vaste culture philosophique et spirituelle, et s’articule autour de deux rencontres pour lui décisives : celle d’Arnaud Desjardins (et de l’enseignement qu’il transmettait), celle de la Franc-Maçonnerie sur laquelle il porte un regard à la fois critique et bienveillant. L’intérêt pour les horizons ouverts par la physique quantique vient compléter cette synthèse.
Un honnête homme, après plus de quatre vingt années de vie, partage en toute simplicité ce qu’il lui semble avoir compris au sujet de ce que l’on appelle “la vie spirituelle”, parfois “la parole”, cette parole dont nous avons tant besoin mais qu’il faut chercher parce qu’elle est rare, et dans une certaine mesure, secrète.
D’une lecture agréable, émaillée de citations précieuses, ce livre ne procède pas d’élucubrations pleines de bons sentiments mais expose avec rigueur et honnêteté quelques conclusions d’une recherche menée avec intégrité et persévérance. En cela il peut éclairer et préciser la quête d’autres êtres humains de bonne volonté.

Gilles Farcet

Intégration: Lysiakrea.com