Open/Close Menu
Dalie Farah et d'autres plumes d'ailes et mauvaises graines

Sélection au prix Senghor du 1er roman francophone et francophile

67617278_1282359151923691_9042178529256538112_n

Le Prix Senghor du 1er roman francophone (Québec, Océan indien, Afrique noire, Maghreb,..) et francophile (Europe, Asie, Moyen-Orient…) a été créé en 2006 par Dominique Loubao, présidente de l’association La Plume Noire.

« L’objectif du prix est de distinguer et promouvoir de « jeunes » écrivains d’expression française qui ont réussi à créer, en utilisant la langue qu’ils ont en partage, « des œuvres de beauté » et de qualité, chargées d’humanité, expressives d’un langage neuf et d’harmonies originales.

Le « prix Senghor du premier roman francophone et francophile » souhaite encourager au niveau international, l’utilisation de la langue française comme outil d’expression écrite, et rendre hommage parallèlement au « poète-président » sénégalais, messager, amoureux de cette belle langue, agrégé de grammaire française (1935) et membre de l’Académie française (1983-2001). Léopold Sédar Senghor a en effet toujours soutenu la création artistique et pensé que les Arts et les Lettres avaient vocation particulière à exprimer l’humaine condition. »

67403093_1282362685256671_5840822392011620352_nPrésidente d’honneur Prix Senghor 2019 : Shumona Sinha, écrivaine francophile d’origine indienne, dont les ouvrages sont traduits en italien et en allemand.

BIOGRAPHIE : Shumona Sinha est née en 1973 à Calcutta. Elle s’installe à Paris en 2001, obtient ensuite un DEA en lettres modernes à la Sorbonne, et publie en 2008 un roman aux Éditions de la Différence : « Fenêtre sur l’abîme ». En 2011, son deuxième roman, « Assommons les pauvres » ! est publié aux Éditions de l’Olivier et sera très remarqué par la critique. Il obtient le Prix du roman populiste 2011 et le Prix Valéry-Larbaud 2012. En 2014, Shumona Sinha publie son troisième roman, Calcutta, qui lui vaut le Prix du rayonnement de la langue et de la littérature française, décerné par l’Académie Française, ainsi que le Grand Prix du Roman de la Société des gens de lettres et son 4ème roman en janvier 2017 « Apatride ». Calcutta, Éditions de l’Olivier, Paris, 2014 — Traduit en allemand (Kalkutta, Edition Nautilus, 2016, 192 p.) et en italien.
Apatride, Éditions de l’Olivier, Paris, 2017 — Traduit en allemand (Staatenlos, Edition Nautilus, 2017, 160 p.) et en italien est son dernier roman.

Sélection finale Prix Senghor 2019 le 3 octobre 2019

1- Magic Bab el-Oued de Sabrina Kassa, Editions Emmanuelle Colas (Algérie)
2- Billydeky de Sonia Perron, Editions Fidès (Québec)
3- Honoria de Judith Housez, Editions des Equateurs (France)
4- L’Appel de Fanny Wallendorf, Editions Finitude (France-Belgique)
5- Le mangeur de livres de Stéphane Malandrin, Editions du Seuil (France)
6- San perdido de David Zuckerman, Editions Calmann Levy (France)
7- Ecorces Vives d’Alexandre Lenot, Ed. Actes Sud (France)
8- Le fil des anges d’Ester Mann et Levon Minasian, Ed. Vents D’ailleurs (Arménie)
9- Le ciel sous nos pas de Leila Bahsain, Ed. Albin Michel (Maroc)
10- Circulus de Marie Rouzin, Ed. Serge Safran (France)
11- Schumacher de Romain Buffat, Ed. D’autre Part (Suisse)
12- Impasse Verlaine de Dalie Farah, Ed. Grasset (Algérie)

Avec des lectures de Paul Wamo, (Poète et slameur de Nouvelles Calédonie et Charles Watson, poète (Haiti)

Intégration: Lysiakrea.com