Mediapart- « On se prend au jeu avec Dalie Farah, qui entend mettre en lumière les vies minuscules sans jamais cacher leurs faiblesses. Elle y parvient, avec délice et acuité.  » 6.05.2019

Antoine Perraud et Faïza Zerouala Il ne faut pas se fier aux pseudonymes et à leur signification. L’écrivaine Dalie Farah a choisi d’accoler, au diminutif de son prénom Dalila, une épithète...
30 juin 20190 DownloadsDownload