Open/Close Menu
Plumes d'ailes
&
Mauvaises graines
Paroles, voix et cultures citoyennes

Je ne suis pas un auteur jeunesse de Vincent Cuvellier

product_9782070653720_244x0

C’est une mise au point, un règlement de compte à l’amiable, un petit livre farceur, une question sérieuse et littéraire, un récit malicieux sur ce qu’est l’écriture quand elle est jeune. Pour les jeunes. Par des vieux plus ou moins jeunes. Selon leur âge et surtout leur esprit. N’est pas jeune qui veut.

Je connais beaucoup de jeunes qui n’ont jamais été jeunes. Et des vieux qui n’arrivent pas à vieillir, même en se forçant.

Mais au fond, qu’est-ce que c’est qu’être jeune ? Qu’est ce que c’est que cette littérature dite pour la jeunesse ?

Avec Plumes d’Ailes et Mauvaises Graines, cela fait longtemps qu’on a réglé la question : on lit. Point. Sans discrimination et sans arrogance. Qui possède un piédestal suffisamment haut pour se tenir au-dessus de toute l’humanité et lui dicter ce qui est littérature et ce qui ne l’est pas ?

Le livre de Vincent Cuvellier n’est pas pour autant un manifeste. Une forme de préambule de pensée, un genre de conversation informelle entre les rêves et les déceptions d’une plume qui cherche à être entendue.

Pour le sacré de la littérature on repassera, il est question de sous, de gros sous ( qui manquent) et de travail (dur). Les muses et autres danseuses étoiles sans jupon n’auront que faire pendant les années qui viennent : l’imagination et l’invention ne sont rien en proportion de la vie d’un écrivain.

Alors oui, Vincent Cuvellier s’insurge sur cette utilitarisme de la littérature qui s’adresse aux enfants. Proust ne sert à rien, il est juste nécessaire. Ciel, que fais-je ? Je compare Proust à Cuvellier. Oui, j’assume. Vous me brûlerez sur l’échafaud de la bienséance et du bon goût, je rejoindrai les autres invisibles qui aiment en littérature le simple bonheur de lire.

Un petit livre nonchalant qui fait réfléchir les grands. ( c’est mignon, dit comme ça, non ?)

Dalie

contributor_69180_244x0

Illustrations de Robin Hors Série Giboulées, Gallimard JeunesseParution : 23-03-2017

« Je m’appelle Vincent, Vincent Cuvellier, j’ai 46 ans, je suis le papa d’un petit garçon, je suis écrivain, et le général a raison, je suis quand même un peu un sacré branleur.

Melody Rousseaux  nous écrit : « Je n’ai jamais trouvé que « auteur jeunesse » était péjoratif ni même pensé qu’elles ou ils étaient des sous-écrivains… J’ai toujours pensé au contraire que c’était un plus de savoir écrire pour les plus jeunes dont l’attention est si difficile à obtenir et à garder… J’avoue d’ailleurs une tendresse particulière pour ces écrivains car en fait, ce sont eux que je lis le plus… Parce que j’ai des enfants ? Parce que j’en ai gardé une part en moi ? Peu importe, je les aime, et les artistes-illustrateurs jeunesse aussi (peut-être même encore plus) ! »

Intégration: Lysiakrea.com