Open/Close Menu
Plumes d'ailes
&
Mauvaises graines
Paroles, voix et cultures citoyennes

Dieu existe et il s’appelle Petrunya

La beauté de Petrunya est sa laideur en gros plan. La réalisatrice aborde son film par un plan large, en contre-plongée où le corps massif de Petrunya est tassé, limité. C’est l’axe narratif et argumentatif du film : d’où regarde-t-on les gens ? Quel regard rend les femmes insignifiantes ? La vie de Petrunya est…

« Quelque part en mai » par Karine Plassard

J’écris comme je vis En respirant une fois sur deux. La plume s’accélère Et me laisse exsangue. J’écris comme je ris Ou comme je m’émeus. Il y a quelque chose de délétère Dans ce qui harangue. J’écris parfois ici, Lasse de peu, Des mots qui s’enterrent sous le couvercle de ma langue. J’écris aujourd’hui Cherchant…

Impasse Verlaine ou la chair crue des mots, critique de Fredéric Clamens-Nanni

Impasse Verlaine, la chair crue des mots Il est des livres que l’on ne peut pas lâcher, « des livres qui se dévorent à plat ventre sur son lit », des livres qui éveillent « le goût des histoires et des péripéties », comme l’écrit Perec.  Impasse Verlaine est l’un d’entre eux. C’est l’histoire de Vendredi, une jeune fille…

Charlotte Delbo, une étoile de Minuit par Frédéric Clamens-Nanni

Le 19 février 2019 à 19 heures, sur la Place de Jaude, il y a les gens qui arrivent. Ce sont des familles et plus souvent des couples d’un certain âge. Je me tiens devant un homme accompagné de sa femme. Il a 80 ans environ. Nous engageons spontanément la conversation sans avoir besoin de…

L’écriture de la colère et l’écriture du silence ?

Depuis quelques jours, je réfléchis à ce que l’émotion apporte à l’écriture. Ecrit-on vraiment pour transmettre des émotions comme on l’entend souvent ? Ecrit-on parce que l’on est débordé par ses émotions. L’écriture est-elle le lieu où on se soulage comme on se soulage à sangloter sur l’épaule d’un ami ou d’une amie ? Corolaire aussi : lit-on…

« Combien de fois revient l’amour ? » Les éternels, de Jia Zhangke.

« Combien de fois revient l’amour ? » Chante l’éphèbe chinois vêtu de synthétique rouge près d’une cage où un lion et une lionne sont enfermés. Il tend une rose en plastique à Qiao qui sort de prison après avoir purgé une peine de cinq ans pour port d’arme illégal. Cinq ans à la place de celui qu’elle…

1000 mots pour dire une femme, à vos plumes !

Il y a les femmes de l’Histoire, celles que l’on sort du chapeau, pour expliquer que pour les femmes, tout ne va pas si mal… Et puis il y a les femmes sans histoires*, les innombrables, les sans nom, ces femmes qui combattent chaque jour et qui sont légions. Nous pouvons leur donner une histoire,…

pépite à relire : ce que j’appelle oubli de Mauvignier

En 2009, un homme vole une bière dans un supermarché de Lyon et pris sur le fait, il est battu à mort par les vigiles. En 2011, Mauvignier écrit Ce que j’appelle oubli. Le livre est un tour de force stylistique : une seule phrase qui fait le roman. C’est lisible et illisible. C’est puissant, martelé…

La favorite ou les jeux de domination… au féminin

La Favorite est un film qui m’a beaucoup plu. J’ai beaucoup aimé le début avec le côté angle concave et distorsion qui scénarise l’arrivée d’une noble déclassée dans l’univers royal qu’elle ne connaît pas. On se joue d’elle, on la fait tomber dans la boue, la fait passer dans les cuisines où le mouvement de…

8 mars- paroles et écritures de femmes Mairie de Clermont-Ferrand 20 h

Dans le cadre de la semaine de l’égalité, je participerai à ma première table ronde en tant qu’écrivaine. Je parlerai de littérature, de femmes dans la littérature, d’écriture, de mon écriture, de mon premier roman Impasse Verlaine publié aux éditions Grasset le 3 avril 2019. J’aurais le plaisir de partager cette table avec Éloïse Lebourg, rédactrice en…

Intégration: Lysiakrea.com